Commandez votre exemplaire gratuit du ‘Guide Inspiration 2024’,
et profitez de plus de 150 pages d’œuvres d’art et projets de SBE, Urbanisme & Infra.

Résultats en matière de CO2 en 2022

Une année de référence post-Covid

Comme chaque année, nous calculons notre empreinte carbone de l’année écoulée afin de mesurer nos progrès en termes d’émissions de CO2. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de notre système de gestion du CO2 conformément à l’échelle de performance CO2 sur laquelle nous sommes certifiés niveau 3. Les résultats de 2022 sont discutés et analysés ci-dessous.

D’une part, nos émissions sont inventoriées pour identifier les activités responsables de la plus grande part de nos émissions totales de CO2, mais aussi pour détecter d’emblée les pics exceptionnels. D’autre part, cette analyse de nos émissions permet de prendre des mesures plus ciblées et plus efficaces pour réduire nos émissions.

Type d’émissions

Nous recensons nos émissions de CO2 en fonction de leurs origines :

Résultats de l’empreinte carbone en 2022

Les émissions totales de CO2 de tous les sièges de SBE en 2022 se sont soldées à 505,07 tonnes de CO2. Cela correspond à l’absorption de CO2 moyenne annuelle de 50,51 ha de forêts, soit 21.044,77 arbres ou, en d’autres termes, l’équivalent des émissions de 70,15 ménages en un an.

Comme en 2021, le scope 1 (émissions provenant du gaz et du parc automobile) est, avec 89 %, le scope le plus polluant de l’ensemble des émissions de CO2.

Si nous nous penchons sur la répartition de l’empreinte carbone complète par catégorie, nous n’observons pas de grandes surprises par rapport à l’année dernière. Une légère baisse des émissions liées à l’électricité a été observée parce que la part de l’énergie fossile dans le mix d’électricité acheté a diminué. En raison de la part plus importante de l’énergie nucléaire dans le mix, les émissions sont inférieures à celles de 2021, malgré l’augmentation de la consommation

  • Scope 1

    Au total, le scope 1 implique des émissions de 452,10 tonnes de CO2. Avec une part de 91 %, le parc automobile fossile est la plus grande source d’émissions dans le scope 1. Au total, les émissions de CO2 liées au chauffage des différents sièges de SBE correspondent à 40,37 tonnes de CO2, dont Saint-Nicolas représente la plus grande part.

    Le parc automobile de SBE a produit des émissions de 411,73 tonnes de CO2 en 2022. La consommation de diesel a encore augmenté de 6,66 % par rapport à 2021, tandis que la consommation d’essence a continué d’augmenter de pas moins de 31,14 %. Malgré l’augmentation de la consommation de carburant, la part des émissions des voitures diesel est inférieure à celle des voitures essence pour la première fois depuis nos calculs.

    Par rapport à 2021, les émissions du parc automobile ont augmenté de 70 tonnes de CO2 en 2022. Cela s’explique, d’une part, par les mesures de lutte contre le Covid encore en vigueur en 2021, mais aussi, d’autre part, par le recrutement de nombreux nouveaux collègues en 2022 (et, partant, par l’augmentation du nombre de voitures de société).
    Afin de donner une image plus précise des chiffres, nous considérons l’évolution des émissions par ETP au fil des années pour nos comparaisons des objectifs de réduction.

  • Scope 2

    Au total, des émissions de 38,74 tonnes de CO2 peuvent être liées à la consommation d’électricité (scope 2). Naturellement, ces émissions sont surtout imputables à la consommation au sein du siège de Saint-Nicolas. En outre, le parc automobile électrique des sièges belges représente déjà une part de 19 % des émissions du scope 2.
    Par rapport à 2021, l’ensemble des émissions de CO2 du scope 2 n’a augmenté que de 0,3 tonne.

  • Scope 3

    .Au total, le scope 3, soit les déplacements d’affaires, est responsable d’émissions de 14,23 tonnes de CO2. Les voyages en avion représentent la part la plus importante (79 %) de ces émissions.
    Par rapport à 2021, les émissions totales de CO2 de ce scope ont augmenté de 4 tonnes de CO2. Cette hausse s’explique par la levée des mesures anti-Covid en 2022, qui a donc intensifié les navettes pour se rendre à des formations, à des réunions, sur des sites de projet, dans d’autres sièges….

Notre politique en matière de CO2

6 persons

Vous trouverez ici le rapport complet à propos de notre empreinte carbone et vous saurez tout sur l’engagement de SBE en faveur de la durabilité par la réduction de nos émissions de CO2.

Objectifs de réduction

Notre empreinte carbone totale en 2021 était égale à 440,81 tonnes de CO2, ce qui équivaut à une augmentation de 64,26 tonnes en 2022. Exprimé en ETP, ce chiffre correspond respectivement à 2,58 tonnes de CO2 par ETP en 2021 et à 2,69 tonnes de CO2 par ETP en 2022. Soit une augmentation de 4 % par ETP.

Nous tenons encore à rappeler à ce propos que l’année 2021 était exceptionnelle puisque le confinement était encore en vigueur à cette époque. L’année 2021 n’est par conséquent pas représentative (moins de chauffage dans les bureaux, moins de déplacements au bureau avec des voitures de société). Par conséquent, nous utiliserons 2022 comme nouvelle année de référence à partir des résultats des émissions de l’année en cours. Nous avons également procédé à quelques ajustements mineurs des objectifs de réduction afin de les rendre plus réalisables l’année prochaine.

Par exemple, les objectifs de réduction des scopes 2 et 3 ont été réunis sous le même pourcentage de réduction, car nous pensons qu’il est difficile d’obtenir une diminution du scope 3 des déplacements d’affaires si les déplacements durables sont encouragés. Si le scope 1 diminue et que les collègues renoncent dès lors plus souvent à prendre leur voiture, le scope 3 des déplacements d’affaires augmente automatiquement.

En termes de scope, cela se traduit comme suit :

Scope 1 : parc automobile et chauffage

Augmentation de 4,7% des émissions de CO2 par ETP par rapport à 2021.
L’objectif d’une réduction de 10% n’a pas été atteint.

Cela s’explique, d’une part, par l’augmentation du nombre de voitures de société et, d’autre part, par l’allongement des délais de livraison des voitures électriques. Par exemple, les premières voitures de société électriques ne sont venues rejoindre notre parc automobile qu’au cours du dernier trimestre, bien plus tard que prévu. Nous espérons amorcer une diminution des émissions du parc automobile fossile à partir de l’année prochaine et encourager tout le monde à opter pour des trajets domicile-lieu de travail plus durables.

Scope 2 : électricité

Baisse de 5% des émissions de CO2 par ETP par rapport à 2021.
L’objectif permet d’atteindre un statu quo.

Bien que la consommation totale d’électricité ait augmenté, l’ensemble du mix d’électricité acheté est moins polluant.

Scope 3 : déplacements d’affaires

Augmentation de 16 % des émissions de CO2 par ETP par rapport à 2021.
L’objectif de réduction de 1 % n’a pas été atteint.

En 2022, la fréquence des déplacements est repartie à la hausse, ce qui a entraîné une forte augmentation de la pollution due aux voyages en avion dans le scope 3.

Mesures de réduction prises

Mesures de réduction futures

Vlasbrug Wielsbeke

Questions ?

Vous avez des questions sur nos émissions de CO2 ou des conseils pour réduire nos émissions de CO2 ?

N’hésitez pas à nous contacter, nous serons ravis de vous aider !

Contactez-nous